Séquence 2 - Différentes formes de répétition en musique 

La variations existe aussi en peinture !

Maurice RAVEL (1875-1937)

Boléro (1928)

 

Ravel est un compositeur français, l’une des grandes figures de la musique française au début du XXe siècle. Le Boléro est l’une de ses oeuvres les plus célèbres. D’une durée légèrement inférieure à 30min, c’est une musique composée pour un ballet. Ravel a commenté son oeuvre avec les mots suivants :

« Mon boléro devrait porter en exergue : Enfoncez-vous bien ça dans la tête ! »

En regardant cet extrait, nous avons remarqué :

 

Sur une formule rythmique répétitive, le même thème est exposé alternativement par des instruments différents, puis par tout l'orchestre symphonique.

Un crescendo orchestral est une augmentation de l'intensité du son produite par une accumulation d'instruments.

J'utilise le bon vocabulaire :

 

Ravel utilise le même thème dont il change l'instrumentation. Ce sont des variations instrumentales.

Un ostinato ("obstiné") est une formule mélodique, harmonique et/ou ryhtmique qui est répétée tout au long d'un morceau.

Un ballet est une composition chorégraphique destinée à être représentée en public, avec ou sans musique.

1/3

En regardant cet extrait, nous avons remarqué :

 

Le/la soliste bouge sur la mélodie, tandis que les danseurs autour marquent le rythme de l’ostinato.

Maurice BEJART (1927 - 2007) est un danseur et chorégraphe français connu pour avoir créé son propre langage chorégraphique, très contemporain. Il crée en 1960 un ballet sur le Boléro de Ravel.

Dans les années 1960 aux Etats-Unis apparaît un courant musical appelé musique répétitive : 

Steve REICH (né en 1936)

Proverb (1995)

 

Trois voix de soprano a cappella répètent une même mélodie, citation d’une oeuvre composée par Pérotin (XIIIe s.). La même phrase en anglais est répétée, dont la traduction est « Comme il suffit d'une petite pensée pour remplir toute une vie ! ». En effet, avec un matériau minimal (la musique répétitive est aussi appelée minimaliste), Reich construit une oeuvre entière

Philip GLASS (né en 1937)

"Ave", album North Star (1977)

 

Dans cette oeuvre pour voix mixtes a cappella, des motifs mélodiques se superposent par accumulation, dans un procédé similaire à celui du crescendo orchestral observé chez Ravel. Philip Glass est connu pour ses oeuvres entêtantes et hypnotiques, parfois très méditatives.

 

Wolfgang Amadeus MOZART (1756-1791)

 

"Rex Tremendae"

issu du Requiem (1791)

SYRANO (né en 1979 à Chartres)

"Their flag is mine" extrait de l'album Concrete Factory (2010)

 

Syrano est un auteur, compositeur, interprète, architecte sonore, vidéaste, graphiste et illustrateur français. Dans cette chanson, il se révolte contre les discriminations et la xénophobie et décrit la différence comme une richesse.

En comparant ces extraits, nous avons remarqué :

 

Syrano utilise le motif descendant du Rex Tremendae de Mozart comme un élément structurant de sa chanson, puisqu’on l’entend à la fois répété en boucle dans l’accompagnement, mais aussi dans la mélodie du refrain (« I don’t stop »…). 

J'utilise le bon vocabulaire :

 

Un sample est un extrait de musique ou un son réutilisé dans une nouvelle composition musicale, souvent joué en boucle.

Un instrument électronique qui enregistre des sons (samples) et les rejoue s’appelle un sampler.

Un looper (loop signifie « boucle » en anglais) est un appareil électronique capable de jouer des boucles (ostinatos).

BOUGA (rappeur marseillais)

Belsunce Breakdown (2000)

 

Belsunce Breakdown fait partie de la bande originale du film Comme un aimant qui raconte la vie de jeunes vivant dans un quartier populaire de Marseille. C’est Akhenaton, du groupe IAM, qui a composé la musique.

« Tout part et vient d ́ici. Tu contestes ? Prépare ton testament gars. Belsunce, fleuron des quartiers phocéens ».

En écoutant cet extrait, nous avons remarqué :

 

L’introduction est composée de différents samples : piano, bruit d’agrafeuse, boîte à rythmes, voix, cordes qui se répètent en boucle.

Ils apparaissent les uns après les autres, accroissant peu à peu la densité sonore.

C’est ce que l’on appelle une construction par accumulation

On peut comparer ce procédé au crescendo orchestral du Boléro de Ravel

 

Projet musical : Get Lucky 

Intro : 7 mesures

 

Couplet 1 : 

Like the legend of the Phoenix

Our ends with beginnings

What keeps the planet spinning

The force from the beginning

 

Refrain 1 (ostinato mélodique 1) :

We've come too far to give up who we are

So let's raise the bar and our cups to the stars

 

Refrain 2 (ostinato mélodique 2) x2 : 

She's up all night til’ the sun

I'm up all night to get some

She's up all night for good fun

I'm up all night to get lucky

We're up all night to get lucky (x4)

 

Pont : 3 mesures

Couplet 2 :

The present has no rhythm 

Your gift keeps on giving, 

What is this I'm feeling?

If you wanna leave I'm with it

 

Refrain 1

 

Refrain 2 (x2)

We're up all night to get lucky (x20)

 

Refrain 1    We're up all night to get lucky (x8)

 

Refrain 1     Refrain 2 (x2)

We're up all night to get lucky (x8)

 

Solo de synthétiseur : 8 mesures

 

Refrain 1

We're up all night to get lucky

La version instrumentale

 

Projet musical : We will rock you 

La chanson « We will rock you » est extraite du sixième album du groupe britannique Queen, intitulé News of the World et sorti en 1977. Il s’agit d’un des plus grands succès du groupes, avec « We are the champions »,       

La version instrumentale

(issue du même album). Des frappements de pieds et claquements de mains font office d’ostinato rythmique tout au long de la chanson. Le groupe Queen, avec à sa tête le chanteur charismatique Freddie Mercury (disparu en 1991), a rencontré un immense succès auprès du public en diversifiant constamment sa production et en faisant partie des pionniers du clip vidéo.

Couplet 1 :

 

Buddy you’re a boy make a big noise

Playing in the street gonna be a big man some-day

You got mud on your face, you big disgrace,

Kicking you can all over the place

Refrain : Singing {We will we will rock you} x2

Couplet 2 :

 

Buddy you’re a young man, hard man

Soutin’in the street gonna take on the world some day

You got blood on your face, you big disgrace

Wavin’ your banner all over the place

Refrain

Couplet 3 :

 

Buddy you're an old man, poor man

Pleading with your eyes, gonna make you some peace some day

You got mud on your face, you big disgrace

Somebody better put you back into your placey

Refrain :

Singing {We will we will rock you} x5

Solo de guitare : ostinato x18